Bürokratiesierung in der Schrottbranche

Aucune trace d’allègement de la bureaucratie dans le secteur de la ferraille!

A l’été dernier, le gouvernement fédéral a décidé, avec le « frein à la bureaucratie » de limiter durablement l’augmentation des charges et règlementations pour les PME. Mais cet allègement bureaucratique promis se fait encore attendre dans le secteur de la ferraille. Au contraire, au lieu de pouvoir se concentrer sur leurs affaires, les ferrailleurs sont confrontés en permanence, outre la grande pression des prix et de la concurrence, également à de nouvelles réglementations environnementales et à d’innombrables obligations de documentation.

Alors que le frein à la bureaucratie en vigueur depuis mi-2015 devait assurer un allègement financier et horaire dans le secteur du recyclage et du traitement des déchets, les nouvelles réglementations bureaucratiques qui ne cessent d’apparaitre augmentent la charge de travail et entraînent des coûts supplémentaires. Des dépenses que les petites et moyennes entreprises de ferraille auraient volontiers évitées.

Le souhait est donc très clair: moins de contraintes et plus de temps pour se consacrer aux activités centrales. A l’heure où la peur de se faire dévorer par les plus grands acteurs du secteur sur le marché, surtout pour les plus petites entreprises croit de jour en jour, ce souhait revêt une signification existentielle.

Exploiter les chances de la numérisation

Que pouvez-vous faire en tant que ferrailleur? Continuer d’attendre la fin de la bureaucratie ? Cela n’aide pas beaucoup, si l’on considère que le souhait d’une réduction de la bureaucratie est aussi vieux que l’État moderne lui-même.

Et pourquoi pas une offensive numérique à la place? Saisissez les chances de la numérisation de manière conséquente. Cela ne doit pas se traduire par la création d’innombrables listes Excel qui terminent dans un fatras de fichiers incompréhensibles sur le bureau, mais bien plus par des programmes et des applications modernes qui vous offrent précisément les fonctions dont vous avez besoin pour organiser votre travail dans le parc à ferraille plus efficacement et pour augmenter votre productivité.

Retirez par exemple la gestion et la planification de vos véhicules et containers de la paperasse et transposez-les à l’écran et regrouper toutes les commandes directement à un même emplacement: dans le logiciel. Avec un bon logiciel qui est parfaitement adapté à vos activités quotidiennes et qui dispose d’interfaces directement imbriquées, vous optimisez très rapidement vos déroulements et réalisez des économies concrètes.

Une chose est sûre: au final, même le meilleur programme informatique ne peut pas empêcher l’introduction de nouvelles réglementations juridiques. La numérisation ne supprime pas la débureaucratisation.

Mais: avec un bon logiciel, vous n’avez plus besoin de vous préoccuper de l’implémentation de nouvelles contraintes dans votre système – du moins pas si vous disposez d’une solution d’un fournisseur système qui intègre toutes les modifications législatives directement, et surtout sans frais supplémentaires, dans votre logiciel, de sorte que vous pouvez à nouveau vous consacrer à l’essentiel: vos activités centrales.